Press "Enter" to skip to content

Frais de santé : comment faire quand on n’est pas couvert ?

Les frais de santé ont une tendance à la hausse de nos jours. Être couvert, bénéficier de l’assurance maladie de la sécurité sociale et souscrire à une mutuelle devient ainsi une nécessité. En France, quand on a une couverture santé défaillante, on a plusieurs options de remboursement ou de prise en charge.

Alors, comment assurer une dépense chez le dentiste, l’ophtalmologue ou chez le généraliste quand on n’est pas couvert ? Faut-il prendre un complémentaire santé ou souscrire à un prêt ?

La couverture des frais de santé

Pour que chacun puisse bénéficier des soins nécessaires en cas de maladie, la couverture des frais de santé est habituellement dispatchée entre trois entités. Le paiement des frais de soins, de médication et des frais annexes est ainsi assuré par : l’assurance maladie de la sécurité sociale, la mutuelle santé et le patient. Dans cette organisation, chacun aura sa part à payer. En règle générale, le but ici est d’alléger la charge du patient.

La part de la sécurité sociale

prescription d'arrêt de travail,surmenage,crise économique

Votre caisse maladie va rembourser une partie de vos frais de santé. Mais pour cela, vous devez vous présenter chez un généraliste avant de consulter un spécialiste. Pour profiter d’un remboursement dans le cadre de la santé bucco-dentaire par exemple, vous devez avoir une prescription de votre médecin traitant. Il en est de même pour toutes les branches. Au niveau des montants remboursés, la sécu va assurer entre 30 % à 78 % de vos frais de santé selon votre statut.

La part de la mutuelle santé

La mutuelle santé quant à elle va rembourser la différence. Elle peut faire un remboursement suivant un plafond ou faire un remboursement systématique à 100 %. Vous devez bien connaitre les conditions de votre mutuelle si vous souhaitez en tirer meilleur profit. Bien entendu, le remboursement de vos frais peut se faire suivant le montant de vos cotisations. Quoi qu’il en soit, certaines organisations sont toujours meilleures que d’autres.

La part de l’assuré

Le patient va pour sa part payer ce qui reste des frais non couverts par la sécu et la mutuelle. Ces frais peuvent être conséquents en dentisterie et ophtalmologie. Donc, il est nécessaire de s’assurer d’avoir une bonne caisse maladie et une mutuelle puissante.

Que faire quand on n’est pas couvert ?

Frais de santé comment faire quand on n'est pas couvert

Si vous n’êtes pas couvert, vous pourriez avoir des soucis pour régler tous vos frais. Heureusement, vous pouvez opter pour l’une ou pour deux des possibilités suivantes :

Souscrire à la CMU C

La CMU C ou Couverture Maladie Universelle Complémentaire va vous permettre de profiter d’une complémentaire santé qui peut atteindre les 100 %. Les tarifs sont dans ce cas de figure, conventionnés par la sécurité sociale. Mais pour cela, il faut résider en France et avoir un revenu inférieur à un certain plafond.

La SCA

Si vo revenus sont plus élevés par rapport à ceux des personnes éligibles à la CMU C, vous pouvez demander un SCA ou Aide pour une Complémentaire Santé. Avec cette aide, vous n’allez pas avancer les frais de soins et vous allez être épargné des dépassements d’honoraires. Le montant de votre ACS va dépendre de votre âge.

Les crédits de santé

Sachez qu’il est aussi possible de couvrir ses frais de santé avec un pret argent. Le crédit de santé est similaire à tout autre type de crédit à la consommation. Vous pouvez donc le consommer sans avoir à justifier vos dépenses. Si vous passez en ophtalmologie ou pensez effectuer des soins dentaires importants, il vous est conseillé de souscrire à un crédit de santé si vous n’êtes pas couvert.

Be First to Comment

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.