Press "Enter" to skip to content

Création d’un parc aquatique : les impératifs

La création d’un parc aquatique est un projet d’envergure qui demande une certaine connaissance du milieu. Il s’avère que les parcs d’attractions font partie des endroits les plus fréquentés par les touristes quand viennent les vacances. Avant de se lancer dans cette aventure, jetez un œil sur ces quelques conseils. Ils vous seront d’une grande aide.

Choisir un emplacement

Pour monter un projet de ce genre, il faut commencer par trouver un emplacement à vocation touristique. De préférence, un grand bassin de population qui est propice au développement de ce type d’activité touristique. Ensuite, il faut définir le public ciblé suivant les critères suivants : la tranche d’âge, le revenu, le niveau social. L’emplacement répond-il aux besoins de la population locale ? En outre, un parc d’attractions doit avant tout être attractif pour garantir sa rentabilité.

Se renseigner sur la phase constructive

Vient maintenant la phase constructive, qui nécessite le renseignement sur les démarches à suivre. Son élaboration doit en effet passer par différentes étapes, à commencer par la recherche d’investisseurs. Sans aucun fond de départ, un parc aquatique risque de ne jamais voir le jour. Il faut également des gestionnaires, et sans oublier de désigner un porteur de projet.

Il faut ensuite penser au choix des matériaux et équipements à installer. Si vous avez l’intention de construire un parc avec thématique, il faut une décoration adaptée. Sinon, la gestion des énergies et l’installation sur site font partie des grands travaux. A cela s’ajoute la mise en route. Il faut savoir que ces grandes étapes peuvent s’étaler sur des mois. Ensuite dès que la période des travaux s’achève, il faut recruter du personnel et procéder à une formation.

Quelles sont les démarches administratives à suivre ?

Avant la mise en œuvre du parc aquatique, il est indispensable de démarcher plusieurs organismes. A commencer par la Mairie pour bénéficier d’un document d’urbanisme. Elle va procéder à l’étude du terrain s’il est constructible ou non. Ce n’est que quand le permis d’aménagement sera délivré, que le chantier pourra commencer. C’est parce que certaines communes se voient obliger de modifier leurs plans locaux d’urbanisme pour pouvoir instaurer des manèges tels que des grands huit.

Ainsi les équipements prévus pour l’attraction devront faire l’objet d’un contrôle régulier par des équipes et des prestataires. Ces derniers vont se charger de contrôler les aires de jeux, pour assurer la sécurité des usagers.

Attirer un maximum de touristes

Les principales cibles des parcs d’attractions sont avant tout les touristes. Pour cela, les régions privilégient l’aspect ludique et émotionnel sur les lieux. Les parcs à caractère pédagogique n’ont en effet pas la côte auprès des vacanciers.

Souvent, les plus grands parcs disposent d’hôtel pour héberger les clients. C’est pratique pour que ces derniers puissent poursuivre la visite de jour comme de nuit. Les parcs moins importants procèdent autrement, en utilisant par exemple des forfaits pour augmenter la durée des visites.

 Se démarquer de la concurrence

Il existe une forte concurrence dans ce milieu d’où l’intérêt de se démarquer. Vous pouvez par exemple proposer de nouvelles activités ou bien cibler un tout nouveau type de clients. Prenez le cas du parc d’attractions situé à Lattes, qui est spécialement dédié à l’univers canin. Enfin, le principe c’est de créer un concept innovant qui attirent les consommateurs.

Be First to Comment

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *