Press "Enter" to skip to content

Physiothérapie, l’art de soigner sans médicaments

Pour soigner certaines affections, il n’est pas toujours nécessaire de recourir à la médication. La physiothérapie est une technique médicale qui évite les médicaments et qui peut donner de meilleurs résultats.

La physiothérapie en bref…

La physiothérapie est une pratique qui vise à identifier et maximiser le potentiel de mobilité des personnes. Elle s’adresse aux enfants, aux adolescents, aux adultes et personnes âgées, victimes d’un accident ou atteintes de maladies aigues ou chroniques, aux personnes handicapées, mais aussi à celles qui sont en bonne santé. Bref, tout le monde est concerné.

la physiothérapie

Elle intervient pour les problèmes aigus ou chroniques du système musculo-squelettique, système des organes internes et des vaisseaux ainsi que le système neuromusculaire, sensoriel et psychique.

 

La physiothérapie utilise plusieurs techniques. On parle du massage et des mobilisations des tissus mous comme la peau, les muscles, et les fascias, des mobilisations articulaires passives ou semi-actives et actives, de chaleur et froid, d’hydrothérapie, de différents types de courants électriques et d’ondes thérapeutiques, de différents rayonnements lumineux et d’autres agents physiques.

Physiothérapie, dans quels cas ?

Les cas qui peuvent avoir besoin de physiothérapie sont incalculables. En effet, comme c’est une science moderne, elle ne cesse de trouver des solutions pour les nouvelles affections. Mais, globalement, on parle aujourd’hui de quelques affections déjà répertoriées.

la physiothérapie

Les problèmes et les conditions les plus communs que la physiothérapie peut traiter ou prévenir sont l’arthrose, les problèmes liés à l’AVC, les blessures articulaires (blessure sportive, capsulite, bursite, raideur articulaire…), les blessures musculaires (blessure sportive, entorse, déchirure, tendinite…), les douleurs chroniques (fibromyalgie, lombalgie, etc.), les douleurs génitales (descente d’organes, douleurs lors des relations sexuelles…), l’incontinence…

On parle aussi de certaines maladies chroniques (parkinson, trisomie 21, cancer…), des maux de dos, des maux liés à la grossesse, des pertes d’équilibre, des problèmes cardiaques (insuffisance cardiaque, chirurgie cardiaque…) et des problèmes de développement moteur (plagiocéphalie, difficulté de coordination et d’équilibre chez l’enfant…)

Les problèmes respiratoires font le sujet le plus commun de la physiothérapie respiratoire. Elle donne dans ce cas de très bons résultats. Et, une nouvelle technique nouvellement découverte fait ravage parmi les femmes, c’est la rééducation du périnée avant l’accouchement et pendant la grossesse pour faciliter cette dernière et éviter certains problèmes survenant après comme le relâchement ou l’incontinence.

Une pratique multimodale…

la physiothérapie

Quand on parle de physiothérapie, on parle de plusieurs techniques et thérapies. La plus connue est la thérapie manuelle. On parle alors de techniques de mobilisation manuelles sur les structures ostéo-articulaires à visée mobilisatrice et / ou antalgique.

On parle également de gymnastique où on réalise un travail actif de mobilisation avec des exercices. Il y a également la mécanothérapie où il s’agit d’utiliser des engins pour travailler les articulations ou les muscles et d’électrothérapie où on utilise des courants électriques pour stimuler et renforcer la musculature ou à visée antalgique ou circulatoire.

Il y a également l’hydrothérapie qui préconise l’utilisation des propriétés de l’eau chaude pour traiter les patients dans un bassin thérapeutique. On parle aussi de physiothérapie neurologique avec des techniques de stimulation ou d’inhibition pour traiter les affections neurologiques et de physiothérapie respiratoire avec des techniques et/ou du matériel spécifique pour traiter l’appareil broncho-pulmonaire.

Les modalités sont très nombreuses. On parle de physiothérapie du sport de physiothérapie en pédiatrie, de rééducation…

Seul un professionnel peut la pratiquer

Pour la physiothérapie, on ne parle pas d’une formation accélérée de quelques jours. Comme vous avez pu le constater, c’est loin d’être esthétique. Alors, ceux qui peuvent la pratiquer ont toujours besoin d’un diplôme reconnu d’état pour se prétendre à ce titre. Il ne faut donc pas faire confiance à n’importe qui.

Une bonne adresse pour en profiter

Pour trouver un professionnel quand on sait exactement ce qu’on veut, c’est assez facile. Les pages jaunes regorgent de telles adresses. Par contre, quand on cherche une prise en charge totale, il faut bien réserver sa consultation avec Physio St-Hubert. C’est une clinique spécialisée avec des gens qui savent vous conseiller.

 

Be First to Comment

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.